L ARCHE DE NOE DE MARIE

L ARCHE DE NOE DE MARIE

L OLFACTION

L'olfaction

Plus avantagé que l'homme
- Mythe ou réalité - Dans la famille - Les maladies également

     L'olfaction est essentielle chez les canidés notamment pour chasser et communiquer avec ses congénères.

     Bien que la capacité à détecter des odeurs varie passablement en fonction de la race et donc de la sélection artificielle effectuée par l'homme, il est indéniable que les chiens, même les moins doués, nous surpassent considérablement dans ce domaine. La muqueuse responsable de l'olfaction une fois aplatie atteint chez l'homme une surface de 10 cm2 alors qu'elle recouvre 170 cm2 chez un berger allemand, 85,3 cm2 chez un fox et 200 cm2 chez un labrador. Les chiens ont une muqueuse olfactive plus étendue et des récepteurs olfactifs plus nombreux, mais encore, la sensibilité unitaire de chacun de ces récepteurs semble meilleure chez les chiens que chez les humains. L'aire cérébrale consacrée au traitement des informations olfactives est également plus étendue chez nos amis à quatre pattes que chez nous ; les neurones impliqués dans l'olfaction seraient 40 fois plus nombreux. Le mucus (sécrétion visqueuse produite par les glandes de la muqueuse) qui est utile à la fois pour dissoudre et concentrer les molécules odorantes est également sécrété en plus grande quantité chez les chiens.

     N'oublions pas que leur nez est également très mobile et sans cesse en action.



20/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres